Dans une société mobile, dans une économie ouverte et un monde de réseaux, le couple ville-campagne se recompose. De nouveaux systèmes territoriaux se forment sous nos yeux transgressant les cadres établis.Est-ce pour autant la fin de la dichotomie urbain-rural ? Est-il encore possible de penser leur singularité et leur complémentarité dans un monde de flux ?Il convient sans doute pour cela de s’affranchir des limites territoriales traditionnelles et de s’interroger plutôt sur l’articulation effective de leurs interdépendances,sur leurs nouveaux liens fonctionnels  et les gouvernances associées.

 

 

  • 14 h 00 : Mots d’accueil

Cécile Claveirole, membre du  CESE
Anne-Claire Vial, présidente de Sol et Civilisation

  • 14 h 30 : Au-delà des villes et des campagnes, des territoires…

Martin Vanier, géographe, professeur à l’Ecole d’Urbanisme de Paris

  • 15 h 00 : Nouveaux liens, nouvelles frontières

 Les contrats de réciprocité ville-campagne : le cas de Brest Métropole et centre-ouest Bretagne Jean-Pierre Caroff, Brest Métropole

Les projets du Grand Genève 
Philippe Estèbe, politiste (sous réserve)

Les programmes alimentaires territoriaux
Emmanuelle Soubeyran, chef du service alimentation de la DGAL au ministère de l’agriculture

Discutant : Yves Jean, président de l’Université de Poitiers

  • 16 h 30 : Nouveaux projets, nouvelles gouvernances

Dominique Potier, agriculteur, député PS de la Meurthe et Moselle, président de la commission agriculture et ruralité du PS

Hervé Mariton, député les Républicains de la Drôme, maire de Crest

Discutant : Romain Lajarge, professeur en Sciences territoriales à l’Ecole Nationale Supérieure   d’Architecture de Grenoble

  17 h 30 : Rapport d’étonnement par Martin Vanier, géographe, professeur à l’Ecole  d’Urbanisme de Paris

INSCRIVEZ VOUS ! http://goo.gl/forms/eaeNsGSB4hYNKF2w2