Etienne RANDIER-FRAILE

Bourse doctorale du LabEx AE&CC
Titre de la thèse : Penser le projet par les marges : l’habitabilité en contexte d’incertitudes par l'exploration de la métropole de Montevideo (Uruguay)

 

Diplômes

2017 : Habilitation à la Maitrise d’Oeuvre en son Nom Propre, obtenue à l’unanimité, ENSA Grenoble.
Mémoire : Un architecte dans le paysage. Les enjeux du projet du sol : culture, représentation et pratique.Dir. : Patrick Thépot.

2015 : Diplôme d’Etat d’architecte mention recherche, ENSA Grenoble. Thématique de Master «Edifices, grands territoires, villes». Dir. : Patrick Thépot & Luna d’Emilio.
PFE : Impulser, habiter et pérenniser les espaces oubliés de la Villeneuve de Grenoble.
Mémoire de recherche : L’habitat spontané pour imaginer un autre mode de développement du territoire. Territoire du Rio de la Plata. Dir.:Patrick Thépot & Catherine Maumi.

2013-2014 : Master 1 en échange universitaire à la Faculté d’Architecture, de Design et d’Urbanisme (FADU) de la Universidad de la Republica, Montevideo (Uruguay).
Mémoire : Imaginarios de un paisaje de agua. Dir. : Diego Capandeguy & Gonzalo Bustillo.

2013 : Licence d’études en architecture, ENSA Grenoble.

2009-2010 : Licence 1 en Géographie & Aménagement du territoire et Droit, Université Jean Moulin Lyon III.

 

Structure(s) de rattachement

Laboratoire Cultures Constructives• Unité de recherche Architecture Environnement et Cultures Constructives (LabEx AE&CC)

 

Résumé de la thèse

Dans un contexte d’incertitudes et de risques multiples, en quoi les marges sont-elles porteuses d’habitabilité ? Comment les outils de l’architecte, notamment les différents modes de représentations, permettent-ils de révéler ces différentes qualités de l’habiter pour mieux en penser les outils conceptuels qui engagent et questionnent les transformations à différentes échelles ?

Etudier les marges des territoires métropolitains à partir des différentes dimensions de l’habitabilité permet de renouveler la pensée du projet. Nous envisageons les marges comme des territoires spécifiques, porteurs de qualités physiques, les rendant disponibles pour les aléas et les imprévus climatiques, et de qualités sociales, comme lieux d’auto-détermination, de liberté et d’interactions, autant de qualités résilientes et humaines. En interrogeant le contexte d’incertitudes, ce sont les phénomènes de l’urgence climatique, de l’épuisement des ressources, ou encore du mal logement et de la perte de la biodiversité qui se cristallisent et se révèlent dans ces marges. Leurs conditions spatiales, sociales et environnementales ont beaucoup à nous apprendre en tant qu’architecte. Les outils de représentation rendant visibles les différentes qualités de l’habiter, il est possible de produire un monde conceptuel, de la connaissance et des outils qui tiennent compte des qualités retenues. Ce faisant, l’objectif de ce travail est de produire une pensée sur le projet par les marges, ouvrant par la même occasion un champ de recherche en contexte d’incertitudes.

Montevideo, capitale de l’Uruguay, constituera un territoire métropolitain d’études privilégié. Ses marges sont caractérisées par l’installation de l’habitat informel en bordure des cours d’eaux : aléas sous forme d’inondation ou de crue, biodiversité, dispositifs économes et espaces communs, évolutivité, réversibilité et adaptabilité de l’habitat face aux risques économiques et naturels en constituent les enjeux.

Mots clés de la thèses : marges, territoire métropolitain, incertitudes, habitabilité, outils de représentation de l’architecte, projet.

Directeur de thèse : Aysegül Cankat

 

Parcours professionnel

Depuis 2019 : Architecte indépendant
Collaborations régulières sur des études urbaines et territoriales avec le pôle urbanisme de l'agence Tekhnê Architectes Urbanistes et missions privées. 
 
2018 : AGENCE FRYS ASSOCIÉS, architecture, paysage,  urbanisme et lumière, Lyon.
 
2015-2018 : AGENCE AXE-SAÔNE ARCHITECTURE + PAYSAGE, chargé de projet / chef de projet, Lyon.
 

Contact

randier.e@grenoble.archi.fr