Laurence MALARET

Financement: LabEx ITEM et Grenoble Alpes Métropole
Titre de la thèse : Coopérations, Montagnes-Métropoles et/ou Territorialisations

Diplomes :

2012 Master 2 de Géographie et aménagement, spécialité Politiques Territoriales de Développement Durable (Université du Maine 72) - Mention Bien

2011 Maîtrise de Géographie et aménagement, spécialité environnement (Université Toulouse le Mirail 31) Mention Assez bien

2010 Licence de Géographie et aménagement, spécialité environnement (Université Toulouse le Mirail 31)

1994 Brevet de Technicien Supérieur Agricole, Spécialité vins et spiritueux (CNPR 63)

1991 Diplôme Encadrement du tourisme en espace rural en Europe niveau II (AFRAT 38)

1988 Brevet de Technicien Agricole, (Bac) (Lycée Marmilhat 63)

 

Structures de rattachement :

  • Laboratoire Cultures Constructives - Unité de recherche et LabEx AE&CC Architecture Environnement & Cultures Constructives
  • LabEx Item innovation et territoires de montagne

 

Mots-clés de la thèse :

Territorialisation, Coopération, Rural-Urbain, Montagnes, Métropoles, Habitabilité

 

Résumé du projet de thèse :

Le programme de recherche dans lequel cette thèse s’insère porte sur les relations de coopérations entre métropoles et montagnes en France à partir des territoires reconnus comme métropoles d’une part et les territoires définis ou se définissant comme « de montagne » d’autre part. L’enquête portera sur les évolutions contemporaines des relations de coopération avec un terrain privilégié d’investigation (Grenoble) et au moins un autre cas en France.

Un terrain étranger (Italie, Suisse, Espagnol, Canada, ...) sera également envisagé (en fonction des résultats de la pré-enquête). L’enquête consistera à analyser conjointement les processus collectifs et les dispositifs publics pour reconnaître les coopérations existantes ou émergentes, identifier leurs ressorts et recenser les modalités de leur développement. Il s’agira de décrire quelques pratiques significatives de la montagne par les métropolitains et de la métropole par les habitants des montagnes afin de les référer aux politiques publiques effectives et en projet. La recherche visera à montrer l’affaiblissement des dichotomies classiques (rural/urbain ou centre/périphérie) et l’avènement de « nouvelles ruralités » en même temps que de « nouvelles métropolités ». La territorialisation sera donc considérée comme une rencontre possible et nécessaire entre processus collectifs et dispositifs publics ; hypothèse que la thèse aura à vérifier.

Cette recherche s’inscrit dans le champ de l’aménagement de l’espace et dans la refondation actuelle des sciences territoriales. Une approche spatiale des théories de l’action, des interactions et de la construction de l’action collective, des théories critiques du développement territorial et de l’habitabilité sera privilégiée. Cette thèse se déroulera au sein de la Chaire Territorialisation et de Architecture Environnement & Culture Constructive-AE&CC - Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble-ENSAG, et dans le groupe de recherche TéLiMèP2 du LabEx Item çInnovation et territoires de montagne.

 

 

Directeurs de thèse :

Romain LAJARGE, (romain.lajarge@grenoble.archi.fr)

Nicolas KADA,(nicolas.kada@univ-grenoble-alpes.fr)

 

Thèse commencée en Novembre 2017

 

Contact :

E-mail : malaret.l@grenoble.archi.fr