Lucie BOISSENIN

Bourse doctorale du LabEx AE&CC
Titre de la thèse : Le patrimoine bâti, une ressource pour le développement intégré des territoires ruraux ?

 

Diplômes :

2014 – 2016 : Diplôme d’état d’architecte.

- Master 1 en mobilité à l’Università degli Studi di Napoli Federico II

- Master 2 à l’ENSA Lyon

- Stage de fin d’études à l’Università degli Studi di Firenze auprès du laboratoire ProBiur dirigé par Alberto Magnaghi

2011 – 2014 : Licence d’architecture à l’ENSA Lyon

2011 : Baccalauréat scientifique option Sciences de l’Ingénieur – Mention TB au Lycée Edgar Faure de Morteau (25)


Structure(s) de rattachement :

Laboratoire Cultures Constructives• Unité de recherche Architecture Environnement et Cultures Constructives (LabEx AE&CC)

 

Résumé de la thèse: 

La croissance des villes s’accompagne d’un phénomène de métropolisation, d’étalement urbain et de recompositions territoriales, avec des campagnes en pleine mutation. Les villes concentrent toujours plus les activités, les flux, etc. parfois au détriment de territoires ruraux éloignés des centres, mal desservis et peu attractifs. L’objectif de la thèse est d’étudier principalement ces territoires et de leur envisager un développement basé sur des ressources locales, et non délocalisables, en particulier le patrimoine bâti.

Mots-clés: métropolisation, urbain-rural, territoire, ressources, patrimoine bâti

 

Contact :

boissenin.l [@] grenoble.archi.fr