Marie DE GUILLEBON

bourse du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (contrat fléché pour normalien)
Titre de la thèse : Le réemploi en architecture ou l’art d’habiter la Terre.
Oser l’émancipation d’un système normalisé pour une nouvelle éthique du projet d’architecture.

Diplomes:

2006 : Baccalauréat STI Arts Appliqués-Charles Augustin Coulomb, Angoulême

2009 : Entrée à l’École Normale Supérieure de Cachan, département Design.

2011 : Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués en Architecture (M1). École Boulle, Paris

2012 : Master 1 in ceramic and concrete SuperformLAB- (erasmus) KADK (The Royal Danish Academy of Fine Arts - Schools of Architecture, Design and Conservation) Copenhague, Danemark.

2013 : Agrégation externe, Arts option architecture. ENS Cachan.

Structure de rattachement :

Laboratoire Cultures Constructives, unité de recherche Architecture, Environnement & Cultures Constructives (LabEX AE&CC).

Présentation de la thèse

Thèse commencée en : 2015

Domaine de recherche :

Réemploi des matériaux, identités locales, patrimoine banal, le vernaculaire, redéfinition du projet architectural, soutenabilité, économie circulaire, approches pédagogiques.

Résumé

Les matériaux de réemploi sont encore des matériaux de construction : comment peuvent-ils contribuer à « réenchanter le monde » dans un contexte de transition socio-énergétique ?

Si le constat sur la crise de la matière fait relativement consensus quant à la non soutenabilité matérielle du modèle de développement actuel, les alternatives qui engagent une inéluctable transition sont multiples. La pratique du réemploi doit être envisagée comme une opportunité et non comme une contrainte. Cette attitude permettrait de réinventer de nombreux aspects de notre discipline, l’architecture, en questionnant beaucoup de nos présupposés actuels sur le processus de fabrication de l’architecture.

Ce travail de recherche vise à rassembler, expertiser ces présupposés, ces démarches déjà amorcées, tout en maintenant une position tangente aux grands débats actuels tels que la soutenabilité, le patrimoine, la transmission et la question d’identité culturelle et constructive.

Ce travail de recherche actualise et met également à l’essai l’un des enjeux de l’architecture d’aujourd’hui : celui de (re)construire et préserver des identités de lieux, en pensant et construisant autrement, cela par le prisme des matériaux de réemploi.

Aujourd’hui l’utilisation des matériaux de réemploi n’est encore qu’aux balbutiements (Huygen parle de la période « pré-rationnelle du réemploi »), il s’agit alors de développer des nouveaux savoirs et savoir-faire qui soient spécifiques au réemploi et permettraient d’élaborer des méthodes scientifiques ou modes constructifs nouveaux. Cela passe aujourd’hui, dans un premier temps par l’expérimentation. Les initiatives d’expérimentation individuelles ou collectives sont aujourd’hui nombreuses et réparties partout dans le monde, que ce soit à travers certaines méthodes pédagogiques aux Etats-Unis avec Rural Studio, en Iran, à Mahallat avec Collective Studio dans des carrières de pierres, en Chine au cœur de villes en grandes mutations avec Wang Shu, au sein d’agences d’architecture « en marge » comme l’agence Construire de Patrick Bouchain en France, Super Studio aux Pays-Bas ou encore sur des chantiers d’expérimentation tels que Actlab de l’association Bellastock à Saint Denis (93)…

Chacun de ces types d’expérimentations sont des portes d’entrées singulières dans ce contexte d’architecture du réemploi. Nous pouvons en distinguer trois types sur lesquels ma recherche se fondera: l’approche pédagogique, l’approche professionnelle en agence et l’approche à l’échelle d’une ville ou d’un territoire.

Enseignement et responsabilités pédagogiques

Licence 1 : encadrement méthodologique sur les fiches de lecture.

Master 2 : Master Architecture & Cultures Constructives, suivi des étudiants pour l’élaboration de leur Pattern Book, outils de projet.

Autres activités

Aucune

Publications sur HAL

Aucune

Publications sur HAL

2016

Communication dans un congrès

titre
Réemploi: une dialectique entre patrimoine(s) et territoire
auteur
Marie De Guillebon
article
Atelier doctoral / Appel à contribution : “Patrimoine, villes, territoires : approches interdisciplinaires”. Groupe Transversal “Usages de l’Histoire et Devenirs Urbains” du Labex Futurs Urbains., Mar 2016, Paris, France. 2016
Accès au bibtex
BibTex