LIFE CDP Logo

 

Projet sélectionné dans le cadre de l’appel « Cross Disciplinary Program » (CDP)

Optimiser les trajectoires de santé en comprenant et en intégrant l’impact du style de vie, de l’architecture urbaine et de l’environnement socio-économique

Plus de 50% de la population âgée de plus de 50 ans souffre d’au moins deux maladies chroniques (« multimorbidité »). L’agrégation au cours de la vie de ces maladies chroniques dessine des trajectoires de santé originales, modulées par des déterminants environnementaux et socio-économiques. Le projet LIFE intègre l’impact de ces modulateurs des trajectoires de santé pour comprendre de manière innovante les transitions conduisant de la multimorbidité au cancer.

Les enjeux

L’enjeu principal de LIFE est d’aborder les déterminants des trajectoires de santé en prenant en compte des acteurs sous-estimés mais cruciaux tels que l’accès aux soins, les facteurs socio-économiques, l’exposition environnementale, et l’organisation urbaine. Le but ultime est de définir des stratégies d’intervention au niveau sociétal et environnemental pour agir sur les trajectoires de multi-morbidité.

L’interdisciplinarité

La transdisciplinarité constitue l’essence de LIFE (is MaDE of ChoiCes). Les questions posées et les solutions proposées recouvrent un large spectre d’expertise interdisciplinaire de trois pôles de recherche distincts de la Communauté Université Grenoble Alpes (CBS, MSTIC, PSS) ainsi que le CEA. Le succès de ce projet requiert l’intégration de six piliers (médecine, biomarqueurs moléculaires, sciences sociales, environnementales, des données et architecture urbaine) qui constitueront un socle pérenne d’interdisciplinarité.

La structuration du site…

LIFE permettra la mise en place et l’implémentation en continu d’une plateforme de traitement de données unique aboutissant à une cartographie géocodée et juxtaposée des modulateurs transdisciplinaires des trajectoires de santé. Les recommandations issues de LIFE joueront un rôle majeur dans la politique urbaine, d’accès au soin et l’innovation médicale.

… et sa visibilité internationale

La part de la population vivant en milieu urbain augmentera à 60% en 2030, c’est-à-dire une augmentation de 72% en 30 ans. La compréhension de l’impact de l’environnement social et urbain sur les trajectoires de santé est au cœur de l’implémentation de l’agenda Health21 de l’OMS.

La prise de conscience de l’impact environnemental et urbain sur la santé est au cœur de nombreux plans de développement urbains, dont Grenoble. De par les enjeux urbains et environnementaux soulevés par LIFE, son rayonnement scientifique, et les partenariats internationaux du projet, les innovations issues du projet serviront de démonstrateur national et auront une visibilité majeure à l’international.

 

Laboratoires impliqués

AE&CC • AGEIS • BGE • CEA-Leti • HP2 • IAB • LIG • PACTE

Pôles de recherche impliqués

CBS • CEA-Tech • MSTIC • PSS

Disciplines concernées par le projet

  • LS2 Genetics, Genomics, Bioinformatics and Systems Biology
  • LS4 Physiology, Pathophysiology and Endocrinology
  • LS7 Diagnostic tools, therapies and public health
  • SE6 Computer science and informatics
  • SE7 Systems and communication engineering
  • SH2 Institutions, values, beliefs and behaviour
  • SH3 Environment and society

Budget

1,7 M€ pour une durée de 4 ans

 

Membres du Laboratoire Cultures Constructives impliqués:

Stéphane Sadoux, Anne Coste, Nicolas Dubus, Cécile Léonardi, Romain Lajarge, Gilles NovarinaSusannah O’Carroll