Notre monde se transforme de façon radicale. L’humanité prend conscience qu’elle partage un monde commun sur une Terre qui a atteint ses limites. Ce changement produit une autre relation à ce qui reste de la nature, de notre milieu de vie. Un nouveau rapport à la ville et à l’énergie s’établit. La prise de conscience effective des enjeux spatiaux du développement durable due aux récentes crises sociale, environnementale, financière et énergétique initie d’autres approches de l’habitat, des territoires, des sociétés et des outils de production du cadre bâti. Pour aller vers un projet de société juste et équitable, l’habitat écologique du futur doit être confortable et économique. En France, où l’offre de logements reste insuffisante et mal adaptée aux besoins et ressources financières de très nombreux ménages, la question du logement mérite des approches architecturales créatives et innovantes.

L’ENSAG et l’ENSAL, en liaison avec les Grands Ateliers, ont rapproché en septembre 2010 les enseignements respectifs de deux de leurs thématiques de master. L’un des objectifs visés est la création d’un pôle d’excellence sur la question de l’habitat éco-responsable dans le cadre d’une politique d’aménagement durable du territoire et du milieu de vie (naturel tout autant qu’urbain). Ces deux thématiques, l’une dirigée avant par Pascal Rollet et aujourd’hui par Nicolas Dubus, l’autre par Olivier Balaÿ, partagent la même problématique, les mêmes projets et jurys, croisent certains enseignements et participent ensemble à des expérimentations aux Grands Ateliers. L’idée commune est de former des spécialistes de la conception éco-responsable d’architectures et techniques intégrées dans un milieu de vie et sur un territoire donnés. Dans ce domaine regroupant les disciplines de l’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement, on vise à structurer un enseignement sur les rapports entre les matières (les matières physiques et les matières sensibles) et la société contemporaine, en développant une démarche interdisciplinaire prenant appui sur trois types de savoirs : la recherche sur la théorie du projet et les pratiques de projets en situation, les sciences et techniques pour les ambiances et la construction, les sciences humaines pour l’environnement construit.

Les membres du laboratoire Cultures constructives interviennent dans les cours de master.

Master 1 :

M1VEC : Initiation au projet urbain et paysager (Pierre Belli-Riz)

M1VEC3 « Parcours mention recherche » (Anne Coste)

M2O4 : Penser béton = penser concave + penser (Anne Coste, Cédric Avenier)

M2O9 : Découverte d’une architecture sans architectes par le relevé (Pierre Belli-Riz)

M2L : Langues (Susannah O’Carroll)

M4R : séminaire de préparation au PFE mention recherche (Anne Coste)

Enseignements spécifiques aux filières de master :

Master « L’architecture comme discipline : les pensées du projet »:

M1S : Séminaire 2 – Figures, modèles références (Anne Coste, Dominique Putz, Gabriel Ducrocq, Stéphane Sadoux)

M3A et M4A : Projet (Dominique Putz)

Master « Architecture et Cultures Constructives »

M1A : Projet (Nicolas Dubus)

M2A : Projet (Nicolas Dubus)

M3A : Projet (Nicolas Dubus, Stéphane Sadoux, Jean-Christophe Grosso, Tricia Meehan)

M3S : Séminaire – Les échelles du développement durable (Stéphane Sadoux)

M4A : Projet (Nicolas Dubus, Stéphane Sadoux, Jean-Christophe Grosso, Tricia Meehan)

Pour plus d’informations : http://www.grenoble.archi.fr/pdf/etudes/master-thematique-3.pdf