Titre de la thèse: Formes et enjeux sociotechniques du périurbain durable : comparaison de Bimby et du New Urbanism

Ecole doctorale “Sciences de l’Homme, du Politique et du Territoire” (Université de Grenoble Alpes).
Laboratoire d’accueil: Cultures constructives, unité AE&CC.
Directrice de thèse: Anne Coste
Co-directeur de thèse: Stéphane Sadoux

Composition du jury :
Anne COSTE, Professeur, ENSA de Grenoble (directrice de thèse)
Laurent DEVISME, Professeur, ENSA de Nantes (rapporteur)
Cynthia GHORRA-GOBIN, Directrice de recherche au CNRS, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 (rapporteur)
Patricia MEEHAN, Maitre-assistante, ENSA de Normandie (examinatrice)
Gilles NOVARINA, Professeur, Institut d’Urbanisme de Grenoble, Université de Grenoble-Alpes (examinateur)
Stéphane SADOUX, Maître-assistant, ENSA de Grenoble (examinateur)

Résumé de la thèse:

Dans ce travail nous cherchons à comprendre comment les conditions de projet du renouvellement périurbain modifient les structures de la production de l’habitat périurbain. Le développement durable qui a progressivement gagné toutes les sphères de l’action publique s’attache plus récemment à reconsidérer les modèles de développement d’habitat du périurbain. Dans ce contexte, nous comparons deux pratiques professionnelles récentes, française et américaine, qui reconfigurent le système de production de l’habitat périurbain. Pour mettre cette reconfiguration en évidence nous déployons une réflexion en trois temps. D’abord, nous constatons que ces deux pratiques entrainent une évolution effective des formes urbaines et architecturales. Au prisme de la notion de transition, introduite par la théorie des systèmes sociotechniques, nous montrons qu’au-delà de l’évolution typomorphologique constatée, les logiques de projet de Bimby et du New Urbanism sous-tendent l’implication d’un pluralisme d’acteurs bénéfique. Ensuite, nous présentons et analysons les processus de design charrette et de micro-conception par lesquels les deux pratiques étudiées visent à répondre aux besoins d’une collectivité locale en impliquant une variété d’acteurs. Dans cette partie nous évaluons le degré d’influence des participants sur l’évolution des formes constatée plus tôt. Enfin, par la comparaison nous caractérisons des logiques de projet, des logiques de contrôle ainsi que des figures de l’appropriation par lesquelles le jeu d’acteurs que nous mettons en évidence poursuit une vision durable du périurbain. Nous précisons également les définitions de la co-conception et de la coproduction comme des approches de la médiation situées en amont et en aval des structures de production classiques. Les résultats de cette recherche contiennent plus particulièrement la modélisation des logiques de projet de Bimby et du New Urbanism, la modélisation du système de production de l’habitat périurbain durable, et la modélisation du renouvellement périurbain.

Mots clés en français: périurbain durable, micro-conception, co-conception, coproduction, design charette, New Urbanism

Titre de la thèse en anglais :

Sustainable suburban forms and socio-technical issues: a comparison between Bimby and New Urbanism

Résumé de la thèse en anglais:

This doctoral research aims to understand how different priorities and actions in the process of suburban renewal can change the ways suburbs are built. Sustainable development, which has increasingly gained acceptance in various venues of public thought and action, has recently entailed the reconsideration of suburban models. In this context, we compare two recent professional practices from France and the United States — Bimby and New Urbanism — that reconfigure the ways suburbs are designed and built. To substantiate this premise we have organized our demonstration in three steps. First, we observe that these two professional practices lead to an effective evolution of urban and architectural forms, and through the sociotechnical lens that examines the interaction between the structures of society and the human behavior of the residents we show that beyond this evolution of urban types and patterns, Bimby and New Urbanism both require a diversity of stakeholders that is beneficial to the design and delivery of an urban project. Then, we present and analyze both processes of the design charrette and micro-conception through which New Urbanism and Bimby expect to formulate better solutions, according to the needs of public and private stakeholders and participants. This enables us to evaluate the level of influence of participants on the whole project. Finally, the comparison allows us to characterize the concepts, processes and delivery mechanisms through which the stakeholders involved can create and follow a sustainable vision of suburban developments. We explain the meanings of specialist terms such as co-conception and coproduction as ways of involving diverse groups of stakeholders and residents before, during and after the conventional systems of suburban development. Our results more specifically include the conceptual models of Bimby and the New Urbanism, as models of sustainable suburb production and of suburban renewal.

Mots clés en anglais: suburban, socio-technical, sustainable development, typomorphology